Luiz Carlos Bresser-Pereira e Daniela Theuer
Recherches internationales, n. 93, janvier-mars 2012: 83-106.

L'Amérique latine est probablement la région qui a le plus souffert des années néolibérales, parce que c'est la région où les réformes et les politiques néolibérales ont été poussées le plus loin. Pour cette raison, c'est aussi la région où les années néolibérales ont pris fin en premier. Depuis la fin des années 1990, des dirigeants politiques de gauche et nationalistes en matière d'économie ont remporté des élections. D'autre part, une nouvelle école de pensée économique fondée sur une nouvelle « macroéconomie structuraliste du développement » s'est développée. Les dix thèses sur le nouveau développementisme constituent aujourd'hui une alternative au consensus de Washington. Est-ce que cela signifie que l'État développementiste est de retour ? Il est trop tôt pour le dire, pas seulement parce que les théories et la pratique politique correspondent rarement, mais aussi parce que la hausse des prix des matières premières menace l'industrialisation dans la région.